Yann Arthus-Bertrand : globe-trotter de l’image

5120165124_2061d39d8b_o

Les années « initiation »

Portrait de YAB a ChauseyParisien de naissance, Yann Arthus-Bertrand est devenu un baroudeur des temps modernes grâce aux expériences de vie qui ont jalonné son chemin, rythmées par une volonté hors du commun et une curiosité insatiable.
Aîné d’une fratrie de six enfants, il n’éprouve pas l’envie de s’investir dans l’entreprise familiale et s’engage sur la voie du septième art en devenant assistant-réalisateur alors qu’il n’est âgé que de 17 ans.
Son incursion, quatre ans plus tard, au sein d’une réserve animalière naturelle du centre de la France en qualité de dirigeant, signe le point de départ d’une vie qui sera celle d’un infatigable défenseur de l’environnement.
Assoiffé d’action et de découvertes, Yann Arthus-Bertrand se rend au Kenya en 1976 pour y étudier et y photographier durant trois ans la vie quotidienne d’une famille de lions. C’est dans cette contrée sauvage qu’il fera ses premiers pas dans le monde de la photographie aérienne, mitraillant avec passion de la nacelle de la montgolfière qu’il dirige, une nature époustouflante de beauté.

Les années « concrétisation »

51A5R7XPDBL._SX258_BO1,204,203,200_Dès son retour en France en 1981, Yann Arthus-Bertrand met ses talents de reporter au service de grands noms de la presse. Globe-trotter de l’image, il va publier une soixantaine de livres et sortir plusieurs films qui vont mettre en avant son combat pour la préservation de l’environnement.
Sa notoriété explose en 1994 avec la sortie de son livre « La Terre vue du ciel ». Militant convaincu, il lance à travers ses œuvres un témoignage visuel vibrant sur la nécessité de préserver les merveilles de notre planète.