Vinyle : un retour aux sources

record-336626_1280
Une explosion des ventes

Les professionnels de l’industrie musicale note une recrudescence du vinyle depuis quelques années. Si les ventes reprennent depuis huit ans, il y a un vrai boom depuis 2012. Un disquaire indépendant basé à Nantes explique d’ailleurs que les « 33 tours » devance désormais largement le compact disque, affichant 75 % de son chiffre d’affaires. Au niveau national, le sociotype de la clientèle est un homme urbain de classe moyenne, entre 30 et 45 ans.

Le succès de Disquaire Day

Disquaire-DayIl suffisait d’arpenter les rues des grandes métropoles samedi 18 avril pour réaliser que le vinyle est de nouveau roi. En effet, le Disquaire Day a mobilisé 231 magasins de disques à travers la France. Ce concept né lors de l’année 2007 provient des États-Unis, appelé là-bas le Record Store Day. Le principe est simple : commercialiser le temps d’une journée des vinyles rares, dont certains inédits car pressés pour l’occasion. A Paris, les concerts organisés pour cette édition 2015 ont pullulé. Le vinyle n’est plus seulement un objet vintage du XXe siècle, mais bel et bien un moyen d’écouter la musique que l’on aime pour écouter les nouveautés indé de l’époque qui se dessine.