Travail du bois : un art qui séduit toujours

Lorsque l’on pense à l’art du bois, on a tout de suite l’image d’un vieux sculpteur derrière son établi en bois, le teint buriné et les poches sous les yeux ? Oui… et non. Les métiers du bois, s’ils semblent si rares de nos jours, sont en fait toujours bien présents et ancrés dans notre économie. Les métiers les plus artistiques attirent toujours bien de la clientèle, et le secteur de la scierie et de la menuiserie est même un grand porteur d’emploi.

1024px-Sculpteur_sur_bois_JPG02

Les sculpteurs sur bois et petits artisans font surtout carrière dans les petits villages touristiques français, où ils vendent aux touristes le fruit de leur imagination (et de leur travail). C’est aussi souvent l’occasion pour eux de montrer leur façon de travailler au grand public, et donc de les séduire par leur grande maîtrise.

On voit également se développer de plus en plus de concours et manifestations autour du bûcheronnage. Ce week-end, par exemple, se déroulait le Championnat de bûcheronnage en taille XXL à Pamiers, dans l’Ariège. Un concours qui rassemble des professionnels de tous horizons pour des épreuves impressionnantes et techniques, qui font se déplacer les amateurs mais aussi les simples curieux.  (En savoir plus sur http://www.ladepeche.fr/article/2015/05/31/2115100-le-bois-se-decline-en-taille-xxl-au-legta.html#eBJvOZWuTw7T3DHh.99).

affleureuse-id102Mais là où le travail du bois connait le plus grand essor, c’est sans doute du côté de l’ébénisterie. En effet, les Français sont de plus en plus friands des meubles uniques, naturels et fait maison. Ils délaissent donc de plus en plus le mobilier design hors de prix pour se tourner vers le DIY (Do It Yourself), c’est-à-dire le fait-maison. Aussi, les professionnels du bois, comme les équipementiers spécialisés comme HM Diffusion, voient leurs commandes augmenter en période de vacances, lorsque les particuliers se lancent dans un nouveau projet de fabrication.
Car au delà du matériel et des matériaux, ces derniers ont également besoin d’aide et de conseils. Aussi, de plus en plus de professionnels ont réduit leur activité pure pour offrir des heures de formation, durant lesquelles ils confient leurs secrets de fabrication aux ébénistes en herbe, de tous âges et milieux.