Tombez amoureux des images de Doisneau

Le regard de Doisneau

34doisneau.tifLa renommée des belles photographies en noir et blanc de Robert Doisneau perdure jusqu’à nos jours. Grâce à un brin de malice, un regard empli de tendresse, un petit côté romantique, la touche personnelle du photographe d’après-guerre continue de séduire et ses images de nous faire rêver. Son oeuvre dépeint les personnes du quotidien, dans les rues de Paris et de Gentilly, des « titis » aux amoureux en passant par les artisans ou les clochards. Avec le passage du temps et d’autres époques, les images ont pris un petit côté nostalgique. Parmi ses oeuvres les plus connues, on peut citer « le Baiser de l’Hôtel de Ville », « le Parc Monceau » ou « Rue Mouffetard ».

La vie du photographe

42388-linformation-scolaire-paris-1956-hdRobert Doisneau est né en 1912 à Gentilly, qu’il photographiera également plus tard. Il se forme aux arts graphiques puis travaille d’abord comme photographe publicitaire. Il devient ensuite photographe industriel pour Renault. Ce n’est qu’après la Seconde Guerre Mondiale qu’il réussit à s’installer comme indépendant auprès de l’agence Rapho. Il se lance alors dans des reportages publiés dans des journaux et magazines prestigieux ou de référence (Paris-Match, Life, Vogue…). Il publie une trentaine d’albums, reçoit plusieurs récompenses (Prix Kodak 1947, Prix Niepce 1956, Prix Nationale de la photographie 1983). Il meurt en avril 1994. Sa première exposition a été montée en 1960 au Musée d’Art Contemporain de Chicago. Aujourd’hui, il est encore possible d’assister à des expositions de ses oeuvres.