Peinture : bien préparer son support

De la préparation du support dépend la qualité de l’œuvre une fois terminée. Généralement, les toiles proposées dans les magasins beaux-arts comme Label Art, ou sur le site internet labelart.fr, sont prêtes à peindre. Si toutefois vous souhaitez effectuer cette préparation vous-même, chaque étape doit être réalisée avec minutie suivant l’effet recherché.

La préparation de votre châssis en toile de coton ou en lin brut, se déroule en trois étapes. Il convient tout de même de préciser que les toiles dites « brutes » ont toutes été protégées avec une légère sous-couche d’apprêt.

IMG_3457

Encoller sa toile pour l’imperméabiliser

L’encollage vise à imperméabiliser la toile et à la protéger des attaques extérieures diverses, telles l’humidité ou les bactéries. Votre toile résistera ainsi à la moisissure, aux craquelures et à la déformation naturelle dans le temps. De plus, l’encollage rigidifie la toile, l’uniformise, et prépare l’accroche des couches suivantes -enduit ou couleurs-.

L’étape de l’encollage se réalise avec du liant acrylique, du binder ou du bindex. Pour bien imprégner le support, il est conseillé d’encoller le recto et le verso de la toile.

Une fois votre toile imperméabilisée, les couleurs ne la traverseront plus et renverront tout leur éclat. De même, les traits de pinceaux seront visibles.

A l’inverse, sans encollage, la peinture de calque dans les aspérités de la toile, et donne un résultat aux effets différents.

Enduire sa toile pour la blanchir

Cette étape est optionnelle. En effet, l’enduction vise uniquement à blanchir le support. Certaines personnes préfèreront conserver la couleur d’origine de la toile. L’enduction permet également de créer des effets.

Pour enduire la toile, il faut utiliser du liant. Ce liant peut d’ailleurs être le même que celui utilisé pour l’encollage, suivant ses caractéristiques. L’étape de l’enduction se réalise sur un encollage sec.

Appliquer du Gesso pour lisser la toile

Le gesso sera utilisé quel que soit la technique utilisée par la suite, suivant la règle du « gras sur maigre ». Son application, en deux ou trois couches, se fera de manière horizontale, avec un pinceau mousse.

L’application du gesso permet de ne pas voir les grains de la toile. De plus, le gesso accélère le temps de séchage de la peinture.