La culture hip-hop : un moyen d’expression pour les jeunes

Le hip-hop est un mouvement culturel apparu à New York au début des années 1970. Il rassemble plusieurs pratiques culturelles, artistiques et sportives issues de l’espace urbain : la musique, la danse, la poésie et le graphisme. Pour les jeunes, c’est un moyen pour véhiculer un message et faire connaître leur quotidien.

JabbaWockeeZ

Un moyen pour éviter la violence

Le hip-hop n’est pas un mouvement contestataire qui prône la violence, mais un réel mode d’expression avec des pratiques artistiques nécessitant de savoir-faire, de l’implication et de la patience. Il véhicule une forte notion de respect et de valeur comme la non-violence. En effet, les « Battles » autrement dit les défis sont utilisés à des fins créatrices. En d’autres termes, pour le hip-hop, on gagne la reconnaissance par la création, mais non pas par la force.

Un vecteur de communication

Le hip-hop fait partie des arts utilisés par les jeunes pour exprimer leurs idées, parfois leurs craintes et leurs désirs de trouver de la place dans la société. En effet, la musique hip-hop est un moyen d’expression privilégié qui rapproche les individus tout en leur permettant de faire entendre leurs différences. Des fois, les textes des chansons peuvent être choquants, mais ils expriment une réalité. En outre, le graffiti qui est un art graphique issu de l’espace urbain est aussi efficace pour faire passer un message.

Une expression de l’identité

Le hip-hop a acquis sa propre identité avec de normes, de valeurs, de styles de vie et de manières de penser authentiques. En effet, les jeunes adoptent des comportements différents de ceux des autres. Leur façon de se serrer la main, de s’habiller et de se parler entre eux est différente. Ils veulent créer des communautés à l’intérieur desquelles ils peuvent échanger entre eux ou former un groupe qui s’identifie par des codes vestimentaires liés à leurs goûts musicaux.